Christina Goh... Qui est-elle ?  






« Je m’appelle Christina Goh.
Je suis née à Paris 12 en France, d’une mère martiniquaise et d’un père ivoirien. J'ai grandi en Afrique de l'Ouest.

J’ai commencé à envisager sérieusement la musique à l’âge de 23 ans.
C'est à cet âge que je me décide enfin : les mélodies et les textes me trottent dans la tête à longueur de journée.
Chanter… Et je respire mieux ! Mais la chorale et le groupe amateur le week-end ne me suffisent plus.
La musique est devenu pour moi une nécessité : partager ce feu qui est en moi ou me laisser mourir...


Je choisis la précarité du métier après avoir été documentaliste, chef de projet dans le privé et correspondante d’un quotidien.
La brillante carrière administrative ne sera pas pour moi.

Mais la peine n’était pas surestimée : le métier d’artiste permet un épanouissement réel
mais comme est difficile cette voie
où il y a « beaucoup d’appelés mais peu d’élus »…

Dix années de galère réelle...
Expliquer à sa famille qui vous a payé des études en psychologie et en journalisme en France,
un autre choix qui, à première vue, semble instable…
Au bout du compte ? L’harmonie en soi… Le chaos à l’extérieur.


On m’a souvent posé la question : « Qu’est-ce qui vous inspire ? »
La vie. Tout simplement.

Entre l’Afrique où j’ai grandi, la Martinique où je me suis installée après avoir connu les événements malheureux (2004) en Côte d’Ivoire,
la France qui est chère à mon cœur, la culture indienne qui me passionne et le Japon, pays pour lequel j’ai une affection particulière…
Autant de cultures, autant de musiques… Autant de chansons différentes…

Ma première production n’était que le début de la concrétisation d’une passion, dont j’ai eu conscience, il y a une dizaine d’années...

Pour la suite... Accrochez-vous ! »


Christina Goh



Découvrez la biographie du site officiel ICI